30
Jul
Pas de pardon royal pour Raïf

Pas de pardon royal pour Raïf

Posted: 30th July 2018 By: Yves Perrier Category: Uncategorised Comment: 0

En décembre 2017, une rumeur a circulé à l’effet que le cas de Raïf Badawi aurait été proposé au roi d’Arabie saoudite pour obtenir un pardon royal.

Cette rumeur avait aussi comme fondement les nombreux voyages internationaux du prince héritier, Mohamed ben Salmane, qui clamait sa volonté de faire de l’Arabie Saoudite un pays moderne plus ouvert et plus tolérant envers les droits de la personne.

Malheureusement, après quelques adoucissement envers la présence des femmes dans des événements publics et le droit de conduire des femmes (si leur mari est d’accord), plusieurs autres arrestations arbitraires ont eu lieu et le prince héritier a presque disparu de la sphère publique et médiatique.

L’application des 950 coups de fouets à Raïf a été suspendue sans être annulée. À la fin prévue de sa peine, en 2022, il ne pourra pas quitter le pays pour rejoindre sa famille pour 10 années supplémentaires, jusqu’en en 2032.

La situation au Canada
Depuis plusieurs années, pour mettre une pression politique sur l’Arabie saoudite, Mme Haidar demande au premier ministre du Canada (aujourd’hui Justin Trudeau) de donner la citoyenneté honorifique à son mari comme ce fut le cas pour 6 personnalités politiques depuis 1985.  Pour l’instant, cette demande a toujours été ignorée par le Premier Ministre.

Share this post

Leave a Comment