02
Sep
Crise diplomatique Arabie Saoudite vs Canada

Crise diplomatique Arabie Saoudite vs Canada

Posted: 2nd September 2018 By: Yves Perrier Category: Uncategorised Comment: 0

Le 6 août 2018, la ministre canadienne des Affaires étrangères Chrystia Freeland a exigé la libération «immédiate» de Raïf Badawi de sa soeur Samar et de son mari Walid Abou al-Khair qui fut aussi l’avocat de Raïf.

Ce tweet de la ministre a choqué les dirigeants de l’Arabie Saoudite à un point tel qu’ils ont répliqué par des sanctions économiques et diplomatiques à l’égard du Canada, demandant même le retour au pays des étudiants saoudiens inscrits à des programmes universitaires. Aucun autre pays n’est venu appuyer la position ou les actions du Canada dans ce dossier.

L’Arabie Saoudite ayant durcit ses positions et il est maintenant peu probable d’espérer que la libération de Raïf Badawi sur la base d’échanges diplomatiques avec le Canada.

Il faut préciser que cette action de la ministre Freeland n’a nullement été provoqué par la Fondation Raïf Badawi pour la liberté, au contraire. Depuis plusieurs mois, Mme Haidar cherche à communiquer avec M. Trudeau ou son représentant pour élaborer un plan d’action diplomatique concerté. Le 17 avril 2018, Mme Haidar s’est rendue à Ottawa pour rencontrer un représentant du Parti Libéral, mais elle est repartie d’Ottawa bredouille, après avoir demandé à maintes reprises au gouvernement fédéral d’accorder la citoyenneté honorifique à Raif Badawi.

Ce n’est qu’après le tweet que la ministre Freeland a contacté Mme Haidar pour savoir si elle pouvait faire quelque chose.

Mme Haidar ayant réussi son examen de citoyenneté,  toute la famille Badawi a obtenu la citoyenneté canadienne le 1er juillet 2018. Maintenant, elle demande donc au gouvernement canadien la véritable citoyenneté canadienne à Raïf pour qu’il puisse rejoindre sa famille le plus tôt possible après sa libération.

Share this post

Leave a Comment